La lettre de l’ordre (novembre 2015)

La couverture de La Lettre fait état de la priorité de l’Ordre, à savoir,  » NOTRE EXECICE N’EST PAS UN COMMERCE »!Ce titre laisse rêveur dans la mesure où édito après édito, article après article, coup de gueule après coup de gueule, l’actualité dentaire n’a eu de cesse de tirer la sonnette d’alrme quant aux dérives commerciales initiées par les centres dentaires low-cost cost et perpétrées par des financiers qui ont envahi la profession en créant des centres au seins desquels les plans de traitements ont plus un aspect lucratif que curatif.

Les représentants de l’Ordre, sous la houlette de son nouveau Président Gilbert Bouteille, semblent, à l’instar de nos chers hommes politiques prendre conscience avec retard, d’une situation plus que catastrophique : à l’instar de nos banlieues de plus en plus dangereuses et popérisées, on ne voit pas comment l’Ordre pourrait renverser des situations qui sont devenues irréversibles avec l’assentiment de la Minstre de la Santé qui préconise l’accès aux soins pour tous et l’attribution des soins gratuits sans aucun contrôle à tous ceux qui en font la demande!

À quoi sert et servira dans le futur le Pôle Patients mis en place par l’Ordre? On a vu les retombées pratiques des actions mises en place pour tenter de mettre fin à l’existence sur le sol français de l’Université de Pessoa qui continue à dispenser son enseignement sans être inquiété. Ce Pôle va recueillir les plaintes de patients, mais que se passera t’il ensuite? Malheureusement rien sans doute, à notre grand dam ! Si l’Ordre veut des soins de qualité il doit participer activement à la lutte contre les mutilations dentaires en faisant la promotion de la dentisterie mini invasive et à la revalorisation des tarifs des soins conservateurs……mais il ne faut pas rêver !